Je n’ai pas voté Macron


Politique / dimanche, février 3rd, 2019

Voici, à travers ces quelques lignes que j’ai écrites sur Facebook, ce que m’inspirait l’entre deux tours de l’élection présidentielle française en 2017. 

Et que faire lorsque c’est notre corps tout entier qui nous empêche de voter Macron ? Oui car pour voter pour le bonhomme, il faut quand même se mettre en mouvement, se déplacer vers le bureau de vote, l’isoloir, l’urne. Voir le papier avec le nom du salopard, le prendre, et le mettre dans l’enveloppe. Mais le corps, qui nous dit qu’il en sera capable ? Car le corps il les garde en mémoire, la violence, les traumatismes. Il sait le massacre que Macron prépare. La bouillie humaine. Le corps il se bloque, il se paralyse. Question de survie.

Alors oui, peut-être qu’on espère que ceux qui ont un peu moins souffert, qui savent peut-être un peu moins, ou de plus loin, ou qui savent d’autres violences, que ceux-là pourront se résoudre à mettre le bulletin Macron dans l’urne, pour barrer la route à la saloparde. Moi c’est au-dessus de mes forces.

Nausée, vertige et effroi.

J’en veux, j’ai la haine, une haine et une rage immenses contre les infâmes qui ont laissé cette situation abominable s’installer. Trop sourds à la souffrance des autres, enferrés dans leur délire idéologique et leur médiocrité ; fermés à la beauté et à l’absolue nécessité de la proposition politique qui leur était faite autour de l’Avenir en commun et de la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Alors que faire ? Je ne sais pas trop. Continuer la lutte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *